Mobilisés contre la loi El-Khomri, les manifestants se sont fait entendre ce mercredi 9 mars 2016 à Perpignan. Environ 1500 personnes ont répondu à l’appel des organisations syndicales qui rejettent la loi travail. Un projet de loi qui n’est pas « mort né » selon la ministre du travail, mais qui sera difficile à défendre face à la fronde qui s’élève chez les syndicats. Ils ne veulent pas céder sur les nouveaux critères de licenciement et le retrait du barème des indemnités au prud’hommes.