Madame Buzyn vient d’évoquer pour le financement de la perte d’autonomie un deuxième lundi de pentecôte travaillé, le Président de la République a trouvé l’idée intéressante.

Force Ouvrière dénonce fermement cette piste de financement, absolument inégalitaire qui cible, après les retraités et la CASA de 2013, les salariés.

L’injustice puissance deux : la première journée est déjà financée par les salariés, et uniquement eux !

L’incohérence dans les financements des fonds sociaux : au nom de la couverture universelle le gouvernement augmente la CSG en diminuant les cotisations sociales pour les salariés.

La perte d’autonomie ne touche donc que les anciens salariés ?

Force Ouvrière rappelle que la perte d’autonomie est une question relevant du social, de l’économique et de la dignité et qu’elle doit relever de la Sécurité sociale, c’est-à-dire de la solidarité.


Source: Communiqués FO