Les salariés intérimaires se considèrent souvent comme de sous-salariés avec très peu de reconnaissance ! Encore un exemple avec ces 2 primes :

La prime PEPA :

L’ordonnance n°2020-385 du 1er avril 2020 et la troisième loi de finances rectificative pour 2020 modifient les modalités de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat pour 2020 :

la prime peut être versée par toute entreprise dans la limite de 1 000 euros

son montant peut être porté à 2 000 euros si l’entreprise a signé un accord d’intéressement

elle peut être versée jusqu’au 31 décembre 2020.

La condition d’un temps de présence le 31 janvier est inacceptable. En effet,80% des entreprises ferment pour les fêtes de fin d’année ! Les syndicats représentatifs dans les entreprises utilisatrices peuvent faire changer les choses !

Exemple : Un salarié intérimaire qui aurait travaillé (avec une lettre de mission intérimaire) toute l’année 2020 mais qui était en suspension de contrat due à la fermeture annuelle, ne touchera pas cette prime.

La prime Covid pour le personnel soignant intérimaire :

Par le principe d’égalité de traitement,un salarié intérimaire a le droit aux mêmes primes que le personnel en CDI. Or, le ministre de la santé et du travail a dérogé à ce principe en excluant d’office les salariés intérimaires !

FO Intérim a envoyé 2 courriers au ministère du Travail et il y a eu aussi 2 courriers paritaires de la branche (signés par tous les syndicats patronal/salarial) sans aucune réponse !

LES SALARIES INTÉRIMAIRES NE SONT PAS DE SOUS-SALARIÉS ! FO INTÉRIM EST LÀ POUR VOUS AIDER !


Source: Éditoriaux de jean-claude Mailly